méninge


méninge

méninge [ menɛ̃ʒ ] n. f.
• 1478; bas lat. meninga, de l'accus. du gr. mênigx
1Chacune des membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière. Méninge dure. dure-mère. Méninges molles. leptoméninges; arachnoïde, pie-mère.
2Fam., au plur. Le cerveau, l'esprit (cf. La matière grise). Il ne s'est pas fatigué les méninges. Se creuser, se torturer les méninges pour trouver une solution.

méninge nom féminin Chacune des trois membranes (pie-mère, arachnoïde, dure-mère) entourant l'encéphale et la moelle épinière.

méninge
n. f.
d1./d ANAT Chacune des trois membranes qui enveloppent le cerveau et la moelle épinière. (On distingue de l'extérieur vers l'intérieur: la dure-mère, au contact de l'os; l'arachnoïde, sous la dure-mère; la pie-mère, qui recouvre étroitement le tissu nerveux. Le liquide céphalo-rachidien circule entre la pie-mère et l'arachnoïde.)
d2./d Fam. Les méninges: le cerveau.

⇒MÉNINGE, subst. fém.
A. ANAT. Chacune des trois membranes superposées qui enveloppent l'encéphale et la moelle épinière. Méninges crâniennes, rachidiennes. Le trou occipital (...) par lequel s'engagent: la moelle allongée et ses méninges (G. GÉRARD, Anat. hum., 1912, p. 46). On distingue de dehors en dedans: la méninge dure (dure-mère), (...) la méninge molle (...), constituée d'un feuillet pariétal, l'arachnoïde (...) et d'un feuillet viscéral, la pie-mère, (...) entre ces deux feuillets circule le liquide céphalorachidien (Méd. Flamm. 1975). V. arachnoïde ex. 3, artériotomie ex.
B. Fam., au plur. Cerveau; intelligence. La tante ressemble à une imbécile. Jamais idées plus plates et dévotion plus étroite ne se sont logées dans les méninges d'une vieille fille (FEUILLET, Morte, 1886, p. 55). Ça ne doit pas beaucoup vous développer les méninges de conduire comme ça tous les jours cette espèce de boîte à sardines cahotante (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 72). Dans ses méninges les échos d'une absurde obscène musique résonnent encore (PRÉVERT, Paroles, 1946, p. 251).
Loc. fam. Se casser, se fatiguer, se retourner, se torturer, se triturer les méninges. Vous ne voulez tout de même pas qu'on aille tout nus par les rues? dit Jacques, qui ne s'écartela point les méninges pour trouver une objection plus neuve (MIOMANDRE, Écrit sur eau, 1908, p. 199).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. a) Ca 1370 miringue «chacune des membranes qui enveloppent le cerveau» (CHAULIAC, La Grande Chirurgie ds SIGURS, p. 66); 1478 méninge (ID., Le Livre appelé Guidon de la practique en cyrurgie, ibid.); b) 1860 plur. «cerveau, esprit» (SAINTE-BEUVE, Chateaubr., t.1, p.264); 1908 s'écarteler les méninges (MIOMANDRE, loc. cit.); 1936 y a pas de quoi se casser les méninges! (CÉLINE, Mort à crédit, p. 520). Empr. au lat. méd. de basse époque meninga (du gr. , - «membrane très fine, méninge»). Fréq. abs. littér.:19.
DÉR. 1. Méningé, -ée, adj. Relatif aux méninges. a) [D'un point de vue anat.] Cellules, enveloppes, espaces méningé(e)s. Dans les interventions abdominales, on a utilisé une anesthésie rachidienne en injectant, par ponction lombaire, un dérivé de la cocaïne dans le sac méningé qui entoure la moelle épinière et l'origine des nerfs auxquels elle donne naissance (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 780). En partic. Artères méningées. Branches de l'artère maxillaire interne irriguant en particulier la dure-mère et se ramifiant dans celle-ci. Crochet à artère méningée, du DrTh. de Martel (Catal. instrum. chir. (Collin), 1933, p. 420). Elliptiquement. La méningée moyenne et la petite méningée, branches de la maxillaire interne se subdivisent en un nombre considérable de rameaux dans l'étage moyen (G.GÉRARD, Anat. hum., 1912, p. 377). b) [D'un point de vue physiol.] Épisode, pathologie méningé(e); raideur, tumeur méningée. Une fièvre élevée doit toujours faire penser à la possibilité d'une pneumonie malgré l'intensité des réactions d'ordre méningé (P. MÉNÉTRIER, M. STÉVENIN ds Nouv. Traité Méd. fasc. 1 1926, p. 298). L'état s'aggrave d'heure en heure. Ce matin, phénomènes méningés (MARTIN DU G., Thib., Consult., 1928, p.1067). En partic. Hémorragie méningée. L'hémorragie méningée de l'adulte peut se présenter sous forme d'une hémorragie sous-arachnoïdienne ou sous forme sus-arachnoïdienne (QUILLET Méd. 1965, p. 357). Réaction méningée. Synon. de méningisme (rem. s.v. méningite). Syndrôme méningé. ,,Ensemble des troubles liés aux atteintes diffuses des méninges, quelle qu'en soit l'étiologie, qui regroupe des signes cliniques (céphalée, vomissement, constipation, raideur méningée) et des modifications de la composition du liquide céphalo-rachidien`` (Méd. Flamm. 1975). []. 1res attest. a) 1803 «relatif aux méninges» (BOISTE), b)1949 syndrome méningé (GARNIER-DEL.); de méninge, suff. -é; cf.1765 méningée subst. fém. «artère qui se distribue à la dure-mère» (Encyclop.). 2. Méningiome, subst. masc. Tumeur des méninges, relativement bénigne, se développant très lentement et entraînant une compression du cerveau. Les méningiomes intracrâniens sont généralement mis en évidence par l'artériographie (Lar. Méd. t. 2 1972). []. 1re attest. 1929 (ROUSSY ds Nouv. Traité Méd. fasc.5, 2, p. 273 et 310); dér. sav. de méninge, suff. -iome; cf. l'angl. meningioma att. dès 1922 (NED Suppl.2).
BBG. — QUEM. DDL t. 18 (s.v. méningé); 14 (s.v. méningiome).

méninge [menɛ̃ʒ] n. f.
ÉTYM. 1478; miringue (sic) v. 1370; bas lat. médical meninga, de l'accusatif du grec mênigx.
1 Chacune des membranes concentriques entourant l'axe encéphalo-médullaire ( Cerveau; moelle [épinière]; méning(o)-). || Méninge externe, dure (ou pachyméninge). Dure-mère. || Méninges molles (ou leptoméninges). Arachnoïde, pie-mère. || Méninges rachidiennes, crâniennes.
0 La subdivision des enveloppes des centres nerveux en trois membranes (…) n'est pas admise actuellement par nombre d'auteurs qui pensent qu'il n'existe que deux feuillets : une méninge molle et une méninge dure. La méninge molle comprendrait deux couches, l'une interne, la pie-mère : l'autre externe, l'arachnoïde.
L. Testut, Traité d'anatomie, t. III, p. 1.
2 (1860, Sainte-Beuve). Cour. (au plur.). || Les méninges : le cerveau, l'esprit. || Se torturer les méninges. || Il ne se fatigue pas les méninges, il ne se casse pas les méninges, la tête, le cerveau.
DÉR. et COMP. Méningé, méningien, méningiome, méningisme, méningite. Leptoméninges, pachyméninge. Remue-méninges. V. Méning-.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • méningé — méninge [ menɛ̃ʒ ] n. f. • 1478; bas lat. meninga, de l accus. du gr. mênigx 1 ♦ Chacune des membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière. Méninge dure. ⇒ dure mère. Méninges molles. ⇒ leptoméninges; arachnoïde, pie mère. 2 ♦ Fam., au …   Encyclopédie Universelle

  • meninge — MENÍNGE, meninge, s.n. Fiecare dintre cele trei membrane care învelesc creierul şi măduva spinării. – Din fr. méninge. Trimis de ana zecheru, 29.11.2002. Sursa: DEX 98  menínge s. n., pl. menínge Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar… …   Dicționar Român

  • Méninge — Une coupe des différents méninges Méninges G …   Wikipédia en Français

  • Meninge — Méninge Méninge Une coupe des dif …   Wikipédia en Français

  • meninge — f. histol. Cada una de las tres membranas fibroconjuntivas que rodean y protegen el encéfalo y la médula espinal. La más externa se denomina duramadre (que está en contacto con el tejido óseo), la intermedia o aracnoides y la más interna o… …   Diccionario médico

  • meninge — s.f. [dal gr. mē̂ninks ingos membrana, meninge ]. 1. (anat.) [ciascuna delle membrane che circondano l encefalo e il midollo spinale]. 2. (estens., fam.) [al plur., sede del pensiero e della capacità di ragionare: affaticare le m. ] ▶◀ cervello,… …   Enciclopedia Italiana

  • méningé — méningé, ée (mé nin jé, jée) adj. Qui a rapport aux méninges.    Apoplexie méningée, celle qui a lieu dans l épaisseur ou à la surface de la pie mère …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • meninge — s. f. [Anatomia] Cada uma das três membranas envolventes do eixo nervoso cerebrospinal.   ‣ Etimologia: grego mênigks, iggos, membrana …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • meninge — mèninge ž mn DEFINICIJA anat. moždane ovojnice: dura mater, arahnoideja i pia mater ETIMOLOGIJA nlat. meninges ← grč. mḗnigges ← mȇnigks: opna …   Hrvatski jezični portal

  • meninge — sustantivo femenino 1. Área: anatomía Cada una de las tres membranas que envuelven y protegen el encéfalo y la médula espinal …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.